lemoncello

Digne héritier de Willy Wonka, un milliardaire excentrique convie un groupe d’enfants à passer une nuit de jeu et d’aventures dans le décor fantastique d’une bibliothèque futuriste. Les enfants parviendront-ils à résoudre les énigmes qui leur permettront d’en sortir ? D’ailleurs, pourquoi ont-ils été mis au défi de les résoudre ? Une ode aux jeux, aux livres et aux bibliothèques.

Je suis totalement passée à côté de ce roman jeunesse à sa sortie en 2017, et c’est une amie qui n’est pourtant pas une grande lectrice de middle grade qui me l’a fait découvrir. Un petit plaisir de lecture qui m’a rappelé les romans de mon enfance, les romans du CDI, ceux qu’on lisait en permanence au collège.

Dans la description du roman, l’éditeur Milan parle de Willy Wonka avant de rentrer dans l’histoire de M.Lemoncello. Il capitalise sur la popularité de Charlie et la chocolaterie, un stratagème souvent gros tant les ressemblances promises sont lointaines. Ici, il y a vraiment une ambiance, un style, qui rapproche les deux œuvres : d’abord avec leur mégalomaniaque fou Wonka / Lemoncello, mais aussi avec la construction du roman, le style de l’auteur, l’ambiance globale de l’aventure.

M. Lemoncello est un « milliardaire excentrique » qui a fait fortune dans un autre domaine adoré des enfants, après le chocolat : les jeux de société, plateau et vidéo. Sa dernière lubie ? Faire construire une bibliothèque pour partager sa passion des livres avec la nouvelle génération. Plusieurs enfants de 11 ans gagnent ainsi un concours pour passer une nuit magique – oui, on pense aussi à La nuit au musée à plusieurs reprises dans le roman – au sein de la fameuse bibliothèque. Mais surprise ! Ils se retrouvent en réalité dans un escape game géant et ont 24h pour en sortir.

Comment ? En se montrant curieux, intelligents et aventureux ! Les petits héros du roman sont ainsi poussés à découvrir tous les sujets couverts par le classement décimal de Dewey – petit coucou à mes co-camarades des métiers du livre, pour les autres, Wikipedia Baby, à se pencher sur plusieurs auteurs classiques, à rendre les bibliothèques et la soif de connaissance amusantes. Du coup, c’est amusant pour le lecteur aussi ! Un peu comme le faisait Le livre de Némo à l’époque, ce format nous permet d’en apprendre autant que les personnages, sans avoir l’impression de subir dans une salle de classe.

Au contraire, on est portés par les énigmes, l’action, l’aventure. On essaie de résoudre un rébus avec autant de force mentale que l’on peut. On s’émerveille des surprises organisées par M. Lemoncello (car la bibliothèque n’est pas une bibliothèque comme les autres…). Un excellent moment de lecture.

Je lis beaucoup de jeunesse, de YA. Il existe aujourd’hui toute une littérature, des thèmes, des styles, des constructions littéraires qui n’existaient pas quand j’avais une dizaine d’années, l’âge des lecteurs visés par Vingt-quatre heures dans l’incroyable bibliothèque de M. Lemoncello. Le penchant, c’est qu’il y a une forme, qui se rapproche des classiques comme Charlie et la chocolaterie ou Une petite princesse, qui se fait plus rare. Ou peut-être est-ce juste que j’en croise moins ? Dans les deux cas, ce roman est un digne successeur. J’ai retrouvé ma moi de 11 ans, posée dans un petit coin du CDI, un roman à la main. Et c’était bien.

Adoptera, adoptera pas ?

Vingt-quatre heures dans l’incroyable bibliothèque de M. Lemoncello est un roman intelligent et amusant, qui saura séduire tous les enfants. Une aventure aux airs de Charlie et la chocolaterie, avec une pincée de La nuit au musée, et surtout beaucoup de bonnes idées. Du baume au cœur pour l’enfant qui est en vous.


💙 8/10 💙


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s